Une version Beta, nous sommes impatients de recevoir vos commentaires

On y va!

La dégustation en 5 étapes

Entrez les données des vins dégustés dans les champs situés en haut de l'écran et accédez au déroulement de la dégustation.

Pour les arômes, vous pouvez aussi choisir l'intensité, elle se traduira dans les notes de dégustation. Vous pouvez d'ailleurs très facilement et rapidement modifier les notes de dégustation en bas d'écran: il vous suffit de cliquer sur le terme correspondant.

On y va: 1. Jugez d'abord le vin avec les yeux (examen visuel). Clarté, perlage, disque du vin, couleur et profondeur?

  1. Appréciez-le ensuite avec votre nez (examen olfactif). Pureté, intensité et qualité des arômes, notes dominantes: florales, épicées ou autres? Ne cherchez en aucun cas à définir désespérément des odeurs, car les vins ont parfois un bouquet simple, ou souvent qui en dit peu. Mais il existe aussi des crus qui exhalent d'emblée des arômes: boisé, floral ou fruité.

  2. Puis c'est au tour de la bouche (examen gustatif). Première impression, douceur, acidité, tanins, corps, persistance?

  3. Enfin, résumez vos perceptions en une impression générale. Est-elle harmonieuse? Décrivez une fois encore le caractère du vin à l'aide des termes proposés ou, avec de l'entraînement, avec vos propres mots.

  4. Il existe différentes échelles de valeur pour la notation du vin. La notation la plus courante se fait sur une échelle de 20 points, répartis ainsi: A l'oeil: jusqu'à 3 points Au nez: jusqu''à 6 points En bouche: jusqu'à 8 points L'impression générale: jusqu'à 3 points Total: 20 points


Les caractéristiques du vin

Le vin est un produit naturel, dépendant de plusieurs facteurs.

Ainsi un cabernet sauvignon peut avoir un goût différent selon l'origine, le terroir, le millésime, la vinification, le stockage, etc.

Les informations détaillées relatives aux caractéristiques du vin vous guideront souvent sur la bonne voie.

Il y a des caractéristiques qui font penser à un cépage, à une région, à un mode d'élevage ou à une technique de vinification. D'autres donnent des indications, évoquent des pistes, mais ne fournissent toutefois pas d'interprétation explicite.


Les conditions préalables

Pour réussir votre dégustation, avant de la commencer, soyez attentif aux points suivants:

L'esprit clair

Déguster requiert la participation éveillée de tous vos sens. Cela se passe mieux quand on est reposé.

Le palais neutre

Les cellules nerveuses du goût et de l'odorat ne devraient pas être assommées par un repas pris auparavant ou par la fumée de cigarettes.

Du temps

Déguster n'est pas l'art de la frénésie. Pour percer la magie d'un vin, vous avez besoin de temps. Le meilleur moment: avant le repas de midi ou du soir.

L'environnement idéal

L'air ne doit pas contenir d'effluves étrangers. Pour juger de la couleur du vin, vous avez besoin d'une bonne lumière et d'une nappe blanche.

Un verre adéquat

Verres colorés interdits! Pour déguster, l'usage du verre calibré aux normes INAO s'impose. On y verse 40 à 50 ml de vin; le verre se trouve à peine rempli jusqu'à sa plus grande largeur. Conseil: comparez, à titre de test, le même vin versé dans différents verres. Vous serez étonné des goûts différents qu'il révélera.

Le vin

Les vins de masse se prêtent à l'apprentissage du déroulement de la dégustation, mais en matière de goût, ils n'apportent pas grand-chose. Des vins de bonne qualité ouvrent de nouveaux mondes de saveurs. Pour une comparaison directe, testez en parallèle des bouteilles de diverses catégories de prix.

La bonne température

Le goût et les arômes se déploient différemment selon la température. La température de dégustation d'un vin joue donc un rôle central: trop chaud, des défauts apparaîtront; trop froid, les papilles seront anesthésiées.


Conseils et astuces

En dégustation, la sûreté du jugement s'acquiert seulement par l'entraînement.

Il est important de procéder de manière systématique et d'aiguiser vos sens. La nature et la cuisine offrent d'innombrables champs d'expérimentation pour stimuler et former nos sens atrophiés.

Des comparaisons gustatives et un savoir-faire croissant créent une bonne base pour la bonne compréhension d'un vin. Plus riche sera votre expérience, plus vous vous sentirez sûr de votre jugement, indépendamment de toute pédanterie ou de belles étiquettes.

Ne gâchez pas votre plaisir à boire du vin par l'analyse ou la contre-analyse. Une curiosité ludique et la joie de découvrir de nouvelles gouttes sont les meilleures conditions préalables à de rapides progrès en dégustation.